vendredi 18 octobre 2013

Mort de l'historique Albert Bourlon, à 96 ans.

 
Albert Bourlon, devenu doyen des coureurs du Tour de France après le décès de Pierre Cogan en début d'année, s'est éteint mercredi, à l'âge de 96 ans. Le natif de Sancergues est décédé des suites d'un accident vasculaire cérébral qui avait conduit à son hospitalisation il y a dix jours, du côté de Bourges. Son nom restera toutefois bien ancré, puisqu'il détient depuis 1947 le record de la plus longue échappée sur une étape du Tour de France. Une échappée qui plus est victorieuse ! En effet, le 11 Juillet 1947, Bourlon avait réalisé 253 kilomètres en solitaire entre Carcassonne et Luchon, et s'était payé le luxe d'aller chercher le bouquet au terme d'un véritable périple. Il terminait cette même année 21e du général final, son meilleur résultat.
Il faut dire qu'il n'a disputé que deux Tours de France, un avant et un après la deuxième Guerre Mondiale. Pendant cette guerre, il avait été mobilisé par l'Armée française, puis fait prisonnier par les Allemands. Après avoir réussi à s'échapper -encore une fois !-, il avait pris part à quelques épreuves en Roumanie, et avait notamment remporté la Classique Bucarest-Ploesti-Bucarest. En 1947, par ailleurs, il avait également gagné Paris-Bourges, deux étapes du Tour de l'Ouest, et terminé 2e du GP Ouest France. En 2003, Bourlon avait reçu, des mains de Bernard Thévenet, la médaille d'or de la Jeunesse et des Sports. Par ailleurs, le nouveau vélodrome de Bourges portera son nom. 
 

Biographie

Albert Bourlon commence à travailler aux usines Renault. Il se fait remarquer comme militant communiste et participant aux grèves de 1936.
Il devient cycliste professionnel de 1936 à 1939. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, mobilisé, il est capturé. Il tente à trois reprises de s'évader du stalag. Il réussit enfin à s'échapper et à gagner la Roumanie. Il remporte la reine des classiques roumaines, Bucarest-Ploesti-Bucarest.
Il reprend le cyclisme professionnel après guerre de 1946 à 1951.
En 1947, il remporte notamment Paris-Bourges et une étape du Tour de France, Carcassonne-Luchon. Dans cette étape, il établit le record de la plus longue échappée : 253 km. Un record qui tient toujours, et qui sera difficile à battre.
Il était le doyen des coureurs ayant participé au Tour de France après la mort de Pierre Cogan le 5 janvier 2013.

Palmarès

Résultats sur le Tour de France

  • 1938 : 35e
  • 1947 : 21e, vainqueur de la 14e étape

sources:
http://www.cyclismactu.net/news-deces-mort-de-l-historique-albert-bourlon-a-96-ans-36546.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Bourlon

Photo:
http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/beeldfiche.php?beeldid=70369

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire